Bibliographie / Bibliography

Cette page présente une bibliographie sélective de publications sur les axes tourisme/littérature, ainsi que différents thèmes associés (géographie et cartographie littéraire, muséalisation de la littérature). La bibliographie est bilingue (anglais et français) ; les références en français sont indiquées en bleu-vert.

Monographies et ouvrages collectifs

Anton, Sonia, et Raymond Queneau. « Les représentations du Havre dans la littérature française : construction d’un corpus ». Le territoire littéraire du Havre dans la première moitié du 20. siècle / Suivi de Portrait littéraire du Havre / Raymond Queneau., Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2013.

Anton, Sonia. Vers une cartographie littéraire du Havre: De Bernardin de Saint-Pierre à Pascal Quignard. PURH, 2015.

Booth, Alison. Homes and Haunts: Touring Writers’ Shrines and Countries. Oxford University Press, 2016.

Buzard, James. The Beaten Track: European Tourism, Literature, and the Ways to Culture, 1800-1918. Clarendon Press, 1993.

Carrigan, Anthony. Postcolonial Tourism: Literature, Culture, and Environment. 2012.

Herbert, D. T. « Literary places, tourism and the heritage experience ». Annals of Tourism Research, vol. 28, no 2, janvier 2001, p. 312‑33. ScienceDirect, https://doi.org/10.1016/S0160-7383(00)00048-7.

Jenkins, Ian, et Katrin Anna Lund. Literary Tourism: Theories, Practice and Case Studies. CABI, 2019.

Laing, Jennifer, et Warwick Frost. Books and Travel. Channel View Publications, 2012.

MacCannell, Dean. The Tourist: A New Theory of the Leisure Class. University of California Press, 1999.

Continuer la lecture de « Bibliographie / Bibliography »

Quelques mots sur ma soutenance

C’est l’évènement par excellence qui symbolise la lumière au bout du tunnel… J’ai eu le plaisir de soutenir ma thèse le 15 octobre 2021 à la Maison de la Recherche Germaine Tillion, et d’avoir une discussion passionnante avec un jury d’horizons disciplinaires très variés. Merci, encore une fois, à tous ceux qui ont rendu ce moment possible !

Le Prezi qui accompagnait mon discours liminaire est visible ci-dessous, ou bien en cliquant ici.

Parenthèse iconographique : portraits satiriques de touristes victoriens dans les pages de Punch

J’ai fouillé dans les archives du magazine satirique Punch pour des recherches destinées à alimenter un chapitre d’histoire culturelle ; voici quelques trouvailles, soit…

… Un touriste pittoresque à la mode des années 1850, dérangé dans ses projets esthétiques par un autochtone.

Illustration sans titre. Punch Vol. 28, 1er Septembre 1855, p.91. https://archive.org/details/punch28a29lemouoft/page/n6/mode/1up/search/tourist )

Continuer la lecture de « Parenthèse iconographique : portraits satiriques de touristes victoriens dans les pages de Punch »

Une carte des œuvres littéraires anglophones associées au Grand Ouest

Au moment de constituer mon corpus, composé d’œuvres littéraires éclectiques rassemblées selon une logique géographique (relation thématique et/ou historique de l’œuvre avec un point du territoire Grand Ouest), j’ai eu besoin de visualiser la répartition des textes dans la géographie réelle du territoire.

Après divers allers-retours entre Word, Excel et différentes applications cartographiques, j’ai réalisé la carte ci-dessous avec l’application uMap pour permettre de visualiser de façon très schématique les principaux ancrages géographiques de mon corpus. Chaque pointeur correspond à un ancrage, qui comporte une notice bibliographique augmentée d’informations sur les représentations de la géographie dans l’œuvre et/ou son paratexte. Ce faisant, j’ai développé une sorte de catalogue bibliographique “géocentré”, outil qui me manquait au moment de commencer mes recherches.

Voir en plein écran

Les associations textes-lieux étant variables selon les propriétés de chaque texte en fonction de son genre, les métadonnées de la carte apportent des précisions sur le type d’ancrage dont il est question, citations à l’appui. La typologie développée par Anne-Kathrin Reuschel, Barbara Piatti et Lorenz Hurni (2013) pour caractériser les relations entre “géo-espace” et “espace textuel” m’a été très utile pour contextualiser les ancrages selon différentes caractéristiques des œuvres ; d’un genre littéraire à un autre en effet, le degré de référentialité varie énormément. Le récit de voyage autobiographique retrace un itinéraire précisément localisable que l’on peut re-parcourir ; tandis que des genres fictifs sont susceptibles de remodeler la géographie en fonction de besoins narratifs. Certains genres ont une géographie particulièrement difficile à saisir et ne fournissent que des signifiants géographiques extrêmement vagues : c’est le cas du conte, qui situe généralement son cadre d’action dans un “Il était une fois” insaisissable à dessein, ainsi que, très souvent, de la nouvelle1.

Bien sûr, l’objectif n’est pas de présenter ces lieux comme “originaux” des œuvres situées sur la carte, mais plutôt de considérer la façon dont la littérature alimente la construction imaginaire des lieux (et réciproquement), le tourisme étant le fruit d’une réception multimédiatique. Surtout, la carte fournit un support pratique qui  semble indispensable au moment d’envisager la mise en place d’actions de médiation.


Bibliographie indicative sur la cartographie littéraire :

Collot, Michel. Pour une géographie littéraire. Corti, 2014.

Moretti, Franco. Atlas du roman européen: 1800-1900. Traduit par Jérôme Nicolas, Éd. du Seuil, 2000.

Reuschel, Anne-Kathrin, et al. « Modelling Uncertain Geodata for the Literary Atlas of Europe ». Understanding Different Geographies, édité par Karel Kriz et al., Springer Berlin Heidelberg, 2013, p. 135-57.  https://www.literaturatlas.ethz.ch/files/2013/01/Reuschel_Modelling_uncertain_Geodata.pdf

Thuillas, Olivier. Les formes publiques de courtage informationnel : l’exemple des services géoCulture. Université Sorbonne Paris Cité, 30 novembre 2017. tel.archives-ouvertes.fr, https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01877365.

Wells, Amy. « La cartographie comme outil d’analyse littéraire: des cartes métaphoriques aux cartes SIG ». Géographie poétique et cartographie littéraire, PULIM, 2012.

 

  1. Pour une introduction aux caractéristiques de la géographie de la nouvelle, voir Hones, Sheila. « Literary Geography and the Short Story: Setting and Narrative Style ». Cultural Geographies, vol. 17, no 4, octobre 2010, p. 473-85. []

Partenariat BookHoof / Hackathon Memory : rencontre entre l’édition numérique jeunesse et le patrimoine

BookHoof is an association aiming at promoting children’s literature through the creation of free, open source eBooks which are written, illustrated and designed by teams of student volunteers. In the context of the 2018 European Heritage Days, BookHoof has partnered with the Hackathon Memory project, which consists in a series of collaborative events taking place in various chateaux and heritage sites in Western France. The founder of Hackathon Memory, Pascale Luciani, aims at creating digital resources for tourism, based on heritage data contributed by local inhabitants. The event was held at the Château de la Tourlandry in Chemillé-en-Anjou. [For further information, see the blog of the association BookHoof (in English)]


A propos de BookHoof

(Passages traduits de la présentation de BookHoof sur le blog de l’association)

“BookHoof” est une association créée par Christine Evain et Spencer Hawkridge, visant à produire collaborativement des livres pour enfants libres de droits.

La démarche de l’association s’inspire de la méthodologie “Book Dash”, implantée en Afrique du Sud, qui s’est donnée pour objectif de remédier aux inégalités d’accès à la littérature jeunesse dans le pays : sur une période de douze heures, les participants (professionnels bénévoles) aux ateliers Book Dash brainstorment, écrivent une histoire, l’illustrent, la mettent en page et la publient sur une plate-forme en ligne d’où tout un chacun peut la télécharger gratuitement ; l’association distribue ensuite ces livres au format imprimé dans les zones les plus défavorisées devant l’accès à la lecture.

BookHoof est né à l’issue d’un atelier transversal avec les étudiants de Centrale Nantes (école d’ingénieur), Audencia (école de commerce) et l’ENSA (école d’architecture), lors duquel les étudiants se sont vus demander de mettre leurs compétences en commun pour créer des livres en appliquant la méthodologie Book Dash, sur une période de trois jours. Devant le franc succès de l’événement et au vu de la qualité des livres produits, les enseignants organisateurs ont recruté une équipe de bénévoles parmi les étudiants pour pérenniser la dynamique du projet, organiser de nouveaux événements, créer le blog de l’association et recruter de nouveaux partenaires.

Contribution au projet Hackathon Memory

Hackathon Memory #1 – Château de la Tourlandry

Dans ce contexte, BookHoof s’est associé au projet Hackathon Memory, qui organise des événements de valorisation du patrimoine matériel et immatériel de lieux de mémoire dans l’Ouest de la France. Le premier Hackathon a été inauguré cette année au château de la Tourlandry à Chemillé-en-Anjou, à l’occasion des journées européennes du patrimoine 2018. Ces “Hackathons de la mémoire” visent, dans l’espace d’un weekend, à collecter des récits auprès des habitants de la région pour matérialiser ces contenus à travers divers supports, imaginés au cours de ces deux journées par les bénévoles et étudiants des écoles et universités participantes, de diverses formations et spécialités. L’étape finale consiste à organiser la collecte des productions digitales (livres numériques, applications de visite, etc.) pour les intégrer à la plateforme publique DATA Tourisme.

Ce partenariat avec le Hackathon Memory fournit à BookHoof un contexte idéal pour tester sa méthodologie, tout en proposant un volet “écriture créative” à partir de l’imaginaire des lieux et de la mémoire des habitants. Pour cette édition, nous étions plusieurs équipes estampillées “BookHoof” et j’ai eu le plaisir de m’atteler avec trois collègues du Master de Linguistique et Didactique des Langues de Rennes 2, à la création d’un livre mettant en scène un épisode de la vie du château à travers le regard d’une habitante de la commune de la Tourlandry.

Perspectives

Ce croisement entre l’édition jeunesse et la valorisation du patrimoine matériel et immatériel ouvre le champ au même type d’exploration que celle qui guide la recherche sur les eZoomBooks aPlace4U, à savoir :

-une identification des ressources immatérielles pouvant faire l’objet d’une valorisation patrimoniale et touristique par un biais créatif ;
-une réflexion sur le rôle du texte narratif comme médiation des lieux ;
-une recherche sur les supports (livre numérique augmenté pour eZoomBook, livre numérique et papier pour BookHoof, avec une réflexion sur un format spécifique “lieux et littérature”) et les modalités de diffusion (possibilité de créer des bibliothèques numériques sur des thématiques touristiques et patrimoniales ; plateforme DATA Tourisme) ;
-une volonté d’ouverture interculturelle, à travers l’usage de la langue anglaise ;
-une réflexion sur le statut de l’open source dans le paysage éditorial.

A suivre…


Liens

Blog de l’association BookHoof : https://bookhoof.wordpress.com/

Présentation de l’événement sur le blog du Master Didactique des Langues de Rennes 2 : https://mddlr2.hypotheses.org/hakathon-memory-et-bookhoof

Dossier de presse du Hackathon : https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/4676/files/2018/08/Dossier-De-Presse-03-07-18-V9.pdf

Page facebook du château de la Tourlandry : https://www.facebook.com/chateaudelatourlandry/

Reportage sur l’événement sur le journal de la Télévision Locale du Choletais (à partir de 7mn30) : http://tlc-cholet.com/video-290977984-journal-du-jeudi-20-septembre-2018?fbclid=IwAR3NEGpaG8zX1v41AhfPQ6C81VtWEYtg8f3qbTI6BNlinCeLxZ4MNdz-Pok

Aperçu des eZoomBooks des étudiants internationaux de Centrale Nantes

Quelques captures d’écran illustrant les productions de deux équipes pour le challenge Baludik-eZoomBook. Les récits, en anglais, sont présentés ici pour démonstration des utilisations d’eZoomBook par les étudiants sans correction de la langue ni des faits historiques.

“Anne’s Ghost” (équipe eZB 1)

Résumé : L’esprit de la Duchesse Anne habite encore la ville de Nantes, avec pour mission de veiller sur l’épée dynastique dissimulée dans la ville. La sécurité de l’objet se trouvant menacée à la suite d’un séisme, la Duchesse se lance dans une quête à travers la ville pour la retrouver.

Comme on le voit dans cette table des matières, cette équipe a tiré profit de la dimension “multi-échelles” d’eZoomBook pour dissocier différentes strates de contenu : à chaque chapitre correspond une lettre adressée à la protagoniste pour l’aider dans sa quête ; ainsi qu’un indice supplémentaire destiné à faciliter la chasse au trésor des participants.

En préface, une présentation historique de la Duchesse Anne… Avec un “léger” glissement vers la fiction à la fin de la notice.  


Le premier chapitre situe clairement l’intrigue à la cathédrale de Nantes, qui abrite le monument funéraire de François II et Marguerite de Foix, les parents d’Anne de Bretagne.

L’indice associé au chapitre 1 suggère de s’intéresser au monument — avec une petite inflation des titres de noblesse du couple ducal !

Les lettres adressées à Anne, contenant chacune une énigme, font partie de la diégèse. Les créateurs de l’eZB les ont archivées dans des onglets dédiés.

“A Time Riddle” (équipe eZB 5)

Résumé : Ayant mis la main sur un journal ayant appartenu à Napoléon en personne, un couple d’archéologues entame une  fantastique épopée temporelle.

La page d’introduction de l’eZoomBook contient l’ensemble du paratexte : titre, image de “couverture”, auteurs, résumé et table des matières.

Ici l’équipe a accordé une place de choix au texte, avec un récit fourni et peu d’enrichissements.

Inclusion d’une vidéo tournée à Nantes par les étudiants.

Applications de cartographie narrative : Storymaps & Cie

Un point veille sur les outils créatifs à disposition de tout un chacun pour créer des supports narratifs interactifs géolocalisés. Storymaps est une application gratuite développée par la société ESRI qui propose, comme son nom l’indique, de cartographier des récits via une interface en ligne. Pour résumer, il s’agit de diaporamas incluant une carte interactive apposée à une présentation pouvant contenir du texte et des images. [Mise à jour du 3 juillet 2021 : Nantes métropole a par exemple publié cet itinéraire très complet pour marcher dans les pas des écrivains surréalistes à Nantes.]

Capture d’écran du circuit “En route, mauvaise troupe !” Nantes métropole / Storymaps 2021. Url : https://storymaps.arcgis.com/stories/a88dd25489a340b49231b130f9fee7af

Continuer la lecture de « Applications de cartographie narrative : Storymaps & Cie »

How to read an eZB / Comment lire un eZB

If you wish to have a glance at an actual eZB, but are not familiar with the digital book format, here is a step-by-step:

Si vous souhaitez consulter un eZB mais que vous n’avez pas l’habitude du format “livre numérique”, suivez le guide :


1) Download the file of the eZoomBook you want to read (file.epub). For instance pick one of these samples.

1) Téléchargez le fichier de l’eZoomBook que vous souhaitez lire (fichier.epub). Par exemple, essayez l’un de ceux-ci.

Continuer la lecture de « How to read an eZB / Comment lire un eZB »

A propos d’eZoomBook

“EZoomBook” (eZB) désigne à la fois un type de livre numérique enrichi, et la technologie employée pour l’édition des livres proprement dits. Le projet “aPlace4U” vise à proposer des modèles de livres eZB pour le tourisme littéraire.

[“About eZoomBook”: Read this article in English]


Définition

En quelques mots, eZoomBook est un néologisme composé des termes “eBook” et “Zoom”.

Un eZoomBook est un livre numérique enrichi et multi-couches au format ePub.

Genèse du projet

La technologie eZB a été conçue à des fins pédagogiques par des chercheurs de Centrale Nantes. Dans le but de promouvoir la lecture auprès des étudiants, ils ont créé un support permettant de naviguer au sein de textes littéraires via différents niveaux de contenu – ou “layers”.

Ce système a permis aux enseignants de superposer aux chapitres d’origine leurs versions abrégées, celles-ci comportant habituellement un résumé de l’histoire ainsi qu’une sélection de citations. Ces dernières sont reliées par hyperliens à leur emplacement dans le texte source, d’où la notion que l’on “zoome” dans le texte, le lecteur étant invité à se plonger progressivement dans le détail de l’histoire. Continuer la lecture de « A propos d’eZoomBook »

About eZoomBook

“EZoomBook” (eZB) refers both to a type of enriched eBook, and to the technology that is used to create the actual digital books. The “aPlace4U” project aims at designing eZB prototypes for literary tourism.

[“A propos d’eZoomBook” : Lire cet article en français]


Definition

In a nutshell, “eZoomBook” is a neologism coined from the words “eBook” and “Zoom”.

eZoomBooks are multilayered, digital enriched books in epub format.

How it all started

The eZB technology was originally designed by Centrale Nantes researchers with a pedagogical aim. Wishing to promote student reading, they created a medium which made it possible to browse literary texts through multiple levels of content – the so-called “layers”.

This system enabled the teachers to augment the original chapters with their abbreviated versions, which usually include a summary of the story with selected quotations. These quotations are redirected via hyperlinks to their original location in the full text of the corresponding chapter, hence the notion of “zooming” in and out the text, as the reader is invited to dive progressively into the details of the story. Continuer la lecture de « About eZoomBook »

eZoomBook-Baludik Challenge à Centrale Nantes : Le projet

The eZoomBook-Baludik Challenge is a pedagogical project run by language teachers throughout the 2017 Winter Semester, addressing their newly arrived international Masters students in Centrale Nantes (engineering school). Students were asked to create geocaching quests in Nantes, combining eBook publishing tool eZoomBook and geocaching app Baludik. Our partner for the experiment, Baludik, is a Nantes-based startup offering to discover heritage through recreational and interactive tours for smartphones. The objective of the teachers was to prompt students to appropriate their new cultural environment through creative writing and the use of digital technologies. The workshops resulted in the creation of five eZoomBooks, as well as the staging of a Baludik geocaching race in December.


Hier s’est tenu le challenge “eZoomBook-Baludik”, aboutissement d’un travail mené par les étudiants internationaux du Master Business Environment de Centrale Nantes, dans le cadre d’un cours de langues. Il s’agissait pour eux d’élaborer des “story tours” — soit des circuits narrativisés — à travers la ville, en travaillant en parallèle sur les outils numériques Baludik, une application de visites ludiques géolocalisées pour smartphones, et eZoomBook, un éditeur de livres numériques enrichis.


A l’origine du projet

Baludik est une application de “géocaching” (une chasse au trésor géolocalisée) permettant de découvrir le patrimoine de façon interactive et ludique. J’ai eu l’occasion de prendre contact avec le fondateur de la start-up, Jérémie Simon, à l’occasion d’une conférence titrée “Les applis numériques au service du patrimoine” lors de la Nantes Digital Week 2016. La compatibilité d’une telle appli avec les enjeux d’une mise en tourisme littéraire de la région m’a sauté aux yeux, Baludik faisant la part belle au récit (ou “story telling”), avec une quête développée au fur et à mesure que l’utilisateur découvre les lieux via différents indices (qui peuvent être de courts textes ou des contenus multimédia). Cette rencontre a débouché sur un partenariat mis en place entre la start-up d’une part, et Centrale Nantes et l’Université d’Angers d’autre part ; débouchant sur le projet “eZoomBook-Baludik Challenge” mené par Christine Evain à Centrale ce semestre.


En pratique

L’objectif de la centaine d’élèves ingénieurs concernés était de concevoir des circuits mettant en scène des scénarios de leur invention dans la ville de Nantes, ce afin de faire découvrir les sites culturels incontournables de la ville à leurs pairs. Il s’agissait donc cette fois d’écriture d’invention, plutôt que d’adaptation d’œuvres littéraires comme pour les précédents projets pédagogiques avec eZoomBook. Divisés en sous-groupes “Baludik” et “eZoomBook”, les étudiants ont, pour les uns, créé des textes et contenus multimédias publiés dans une série de livres numériques (à découvrir avant la visite) ; et pour les autres, adapté les récits sous forme de circuits Baludik. Ces derniers ont été testés in situ dans les rues de Nantes le 20 décembre 2017.

En coulisses

Formation des équipes au départ de la Tour Bretagne

Scan des QR codes pour télécharger les circuits

Comparaison des indices sur l’interface de Baludik

La géolocalisation permet de débloquer les indices au fur et à mesure que les joueurs progressent dans leur parcours. Encore faut-il s’entendre sur leur interprétation…

L’équipe gagnante


Bilan et perspectives

Encadrés par trois enseignants de langues de Centrale, les élèves ingénieurs ont pu travailler à la conception d’outils numériques dans le cadre d’un échange avec une startup nantaise, qui leur a notamment fourni des conseils et permis d’accéder au backoffice de l’application, ordinairement réservée à la clientèle. Inscrit dans la continuité de leur semaine d’intégration, le projet visait à familiariser les étudiants internationaux à la culture française d’une façon ludique tout en créant du lien au sein de la promotion.

Côté recherche et innovation, les créations des étudiants permettront d’ouvrir des pistes sur la complémentarité de ces deux outils de médiation, et servir à l’élaboration de prototypes de livres numériques compatibles avec des circuits type “géocaching”. Le projet fera l’objet de deux publications scientifiques en 2019.

Verbatims :

Q. When you’re given a text to read in relation to a place, does that enhance your personal perception of the place in question?

-You surely get to know something about the place for sure and it may intrigue you with the facts and historic information if you are into it.

-Imagination is wild, so yeah

-No, it doesn’t enhance your personal perception because your personal perception is by definition, personal. It gives another point of view about the place but it should not influence your personal perception.

Q. Is there a risk of the tool drawing the user away from an in-depth connection with the place?

-In some cases, you could get carried away with the story and history, missing out on everything around you.

-No, certainly not. It will certainly add up some information rather than driving away.

-It all depends upon the creator. The tool can be designed to immerse the user into experiencing the connection of the place or having a bit fun around it.


D-Day : le challenge eZoomBook-Baludik en images


Sources et liens :

Les photos et la captation vidéo de l’événement ont été produites par l’équipe de reportage du Master Business Environment.

Les livres numériques produits pour le Challenge seront prochainement téléchargeables sur le blog du projet eZoomBook.

Bonniord, Julie, De Marco, Chris, and Christine Evain. « Heritage Tourism as a Means for International Student Cultural Integration: The Baludik and aPlace4u User Experience ». Studies in English Language Teaching, vol. 7, no 4, octobre 2019, p. p432. DOI.org (Crossref), doi:10.22158/selt.v7n4p432.

Début d’une co-construction de visite littéraire à Angers

Après la période de mise en route de la première année, le premier semestre 2017-2018 est en train de voir se concrétiser plusieurs pistes qui me permettent de délimiter un peu mieux mon sujet ; corpus, terrain et réflexion compris.

Une création de visite a été amorcée en début d’année, en collaboration avec Julie Hénault, une guide conférencière indépendante que je présenterai dans un futur article. Il s’agira d’une visite littéraire d’une partie du centre d’Angers et de la tapisserie de l’Apocalypse exposée au château, qui fait d’ailleurs l’objet d’une exposition cet hiver ; animée par la guide, la balade sera basée sur la lecture d’une nouvelle de Helen Simpson, “Geography Boy” (2010). Continuer la lecture de « Début d’une co-construction de visite littéraire à Angers »

J.E. “Lieux et littératures dans le domaine anglophone”

Ce samedi 10 juin avait lieu la Journée d’Etude “Lieux et littératures dans le monde anglophone” du laboratoire junior OVALE (Paris Sorbonne).

Rassemblant uniquement des communications en études anglophones, le programme était axé sur les représentations du lieu à travers différents genres littéraires : traitement de l’espace scénique au théâtre, écritures performatives du lieu en poésie, enjeux politiques des mythes associés aux lieux dans les romances impériales, etc. ; avec une temporalité très vaste, puisque les communications ont traité tant des lais bretons moyen-anglais que de la fiction post-coloniale. Si je retiens une chose de cette journée, c’est la diversité de ce qu’englobe la notion de “lieu” : de l’espace extérieur du paysage – landscape – à l’espace psychique intérieur – inscape, sans oublier l’espace du corps ; de l’espace mythique de l’utopie à l’espace scénique de l’hétérotopie ; des enjeux esthétiques en géopoétique aux enjeux de pouvoir autour de conflits territoriaux en géopolitique. Continuer la lecture de « J.E. “Lieux et littératures dans le domaine anglophone” »

Colloque “Locating Imagination”

Quelques mots sur l’événement scientifique le plus marquant de ma première année de thèse !

Le pont Erasme, Rotterdam (source : Wikimedia Commons , photographie par Massimo Catarinella)

Organisé par des chercheurs de l’université Erasme de Rotterdam (Pays-Bas) du 5 au 7 avril, ce colloque sur le thème de l’imaginaire des lieux tombait particulièrement bien pour ma première année de thèse, car il recoupait exactement mes thèmes de recherche ; c’est un des premiers évènements de cette ampleur consacré à cette niche. Il y était par exemple question de tourisme culturel, de patrimoine et de transmission, de mondes réels et inventés, etc.

Le colloque a duré trois jours, avec un programme très dense, et des communications traitant de sujets aussi divers que le phénomène Pokémon Go, le tourisme carcéral au Texas, la topophilie musicale ou les agences de voyage pour jouets (!) émulées par la pratique du géocaching. Les études culturelles, la littérature et les arts étaient largement représentées, ainsi que des domaines un peu plus exotiques pour moi, comme les Fan Studies ou les études en géomédiatique.

Le parti pris des organisateurs du colloque était de favoriser l’interdisciplinarité, afin de faire émerger une réflexion collective autour du thème de l’imagination qui permette de dépasser les seules études de cas. En littérature plus spécifiquement, Continuer la lecture de « Colloque “Locating Imagination” »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search