Parenthèse iconographique : portraits satiriques de touristes victoriens dans les pages de Punch

J’ai fouillé dans les archives du magazine satirique Punch pour des recherches destinées à alimenter un chapitre d’histoire culturelle ; voici quelques trouvailles, soit…

… Un touriste pittoresque à la mode des années 1850, dérangé dans ses projets esthétiques par un autochtone.

Illustration sans titre. Punch Vol. 28, 1er Septembre 1855, p.91. https://archive.org/details/punch28a29lemouoft/page/n6/mode/1up/search/tourist )

Continuer la lecture de « Parenthèse iconographique : portraits satiriques de touristes victoriens dans les pages de Punch »

Une carte des œuvres littéraires anglophones associées au Grand Ouest

Au moment de constituer mon corpus, composé d’œuvres littéraires éclectiques rassemblées selon une logique géographique (relation thématique et/ou historique de l’œuvre avec un point du territoire Grand Ouest), j’ai eu besoin de visualiser la répartition des textes dans la géographie réelle du territoire.

Après divers allers-retours entre Word, Excel et différentes applications cartographiques, j’ai réalisé la carte ci-dessous avec l’application uMap pour permettre de visualiser de façon très schématique les principaux ancrages géographiques de mon corpus. Chaque pointeur correspond à un ancrage, qui comporte une notice bibliographique augmentée d’informations sur les représentations de la géographie dans l’œuvre et/ou son paratexte. Ce faisant, j’ai développé une sorte de catalogue bibliographique “géocentré”, outil qui me manquait au moment de commencer mes recherches.

Voir en plein écran

Les associations textes-lieux étant variables selon les propriétés de chaque texte en fonction de son genre, les métadonnées de la carte apportent des précisions sur le type d’ancrage dont il est question, citations à l’appui. La typologie développée par Anne-Kathrin Reuschel, Barbara Piatti et Lorenz Hurni (2013) pour caractériser les relations entre “géo-espace” et “espace textuel” m’a été très utile pour contextualiser les ancrages selon différentes caractéristiques des œuvres ; d’un genre littéraire à un autre en effet, le degré de référentialité varie énormément. Le récit de voyage autobiographique retrace un itinéraire précisément localisable que l’on peut re-parcourir ; tandis que des genres fictifs sont susceptibles de remodeler la géographie en fonction de besoins narratifs. Certains genres ont une géographie particulièrement difficile à saisir et ne fournissent que des signifiants géographiques extrêmement vagues : c’est le cas du conte, qui situe généralement son cadre d’action dans un “Il était une fois” insaisissable à dessein, ainsi que, très souvent, de la nouvelle1.

Bien sûr, l’objectif n’est pas de présenter ces lieux comme “originaux” des œuvres situées sur la carte, mais plutôt de considérer la façon dont la littérature alimente la construction imaginaire des lieux (et réciproquement), le tourisme étant le fruit d’une réception multimédiatique. Surtout, la carte fournit un support pratique qui  semble indispensable au moment d’envisager la mise en place d’actions de médiation.


Bibliographie indicative sur la cartographie littéraire :

Collot, Michel. Pour une géographie littéraire. Corti, 2014.

Moretti, Franco. Atlas du roman européen: 1800-1900. Traduit par Jérôme Nicolas, Éd. du Seuil, 2000.

Reuschel, Anne-Kathrin, et al. « Modelling Uncertain Geodata for the Literary Atlas of Europe ». Understanding Different Geographies, édité par Karel Kriz et al., Springer Berlin Heidelberg, 2013, p. 135-57.  https://www.literaturatlas.ethz.ch/files/2013/01/Reuschel_Modelling_uncertain_Geodata.pdf

Thuillas, Olivier. Les formes publiques de courtage informationnel : l’exemple des services géoCulture. Université Sorbonne Paris Cité, 30 novembre 2017. tel.archives-ouvertes.fr, https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01877365.

Wells, Amy. « La cartographie comme outil d’analyse littéraire: des cartes métaphoriques aux cartes SIG ». Géographie poétique et cartographie littéraire, PULIM, 2012.

 

  1. Pour une introduction aux caractéristiques de la géographie de la nouvelle, voir Hones, Sheila. « Literary Geography and the Short Story: Setting and Narrative Style ». Cultural Geographies, vol. 17, no 4, octobre 2010, p. 473-85. []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search